Cher visiteur,

Merci de répondre à la question ci-dessous : votre avis compte beaucoup pour nous ! Merci !

Quelles sont les chances pour que vous recommandiez le site internet touristique de Tallinn (vistitallinn.ee) à vos amis ou connaissances ? *

Sans doute pas Certainement


Merci d’avoir rempli le formulaire !

Pour profiter au mieux du site Internet VisitTallinn, nous vous conseillons d'utiliser Google Chrome.


Fermer
AUJOURD’HUI 16..27
DEMAIN 16..27
APRÈS-DEMAIN 16..26
INSCRIPTION À LA LETTRE D’INFORMATION EN ANGLAIS

Inscrivez-vous à la lettre d’information de Tallinn pour recevoir des conseils à propos des prochains événements,
des nouvelles attractions, des offres spéciales et plus encore!
En vous inscrivant, vous donnez votre accord pour le traitement de vos données.

Vous êtes inscrit à la newsletter
 

Photo : Kaupo Kalda

Photo : Toomas Tuul

Photo : C.A. Lorentzen

Tallinn 800 – Première mention attestée de la ville

Ajouter aux favoris Vos favoris !

Auteur: visittallinn.ee  •  05.04.2019

L’année 2019 marque une étape importante dans l’histoire de Tallinn : le 15 juin, la ville célébrera son 800e anniversaire en commémorant sa première mention attestée, en 1219, dans la chronique d’Henri le Letton, quand il décrit la bataille de la forteresse de Lindanise (aujourd’hui colline de Toompea) entre le roi de Danemark Valdemar II et les forces estoniennes.

Comme toutes les bonnes choses arrivent par deux, la première mention de la ville ne sera pas notre seule raison de célébrer : notre anniversaire coïncide avec celui du drapeau national danois, le Dannebrog. Selon une légende populaire, la croix blanche sur fond rouge descendit du ciel en signe de support divin durant la bataille de Tallinn, offrant aux Danois une nette victoire.

La ville célébrera le 800e anniversaire de sa première mention avec diverses expositions, des événements en plein air et des festivals thématiques, organisés dans de nombreux cas en coopération avec les institutions culturelles danoises.

Pour découvrir davantage d’événements, consultez notre calendrier culturel (en anglais). 

Quand Tallinn a-t-elle été fondée ?

En 2019, nous célébrons le 800e anniversaire de la première mention explicite de Tallinn, en 1219, mais on pense que la première implantation est beaucoup plus ancienne, car l’emplacement a dû attirer l’attention très tôt en raison de son potentiel portuaire. Les découvertes archéologiques effectuées dans le centre-ville de Tallinn tendent à faire remonter cette première implantation humaine à environ 5000 ans dans le passé.

Au Xe ou au XIe siècle environ, les Estoniens ont édifié la forteresse de Lindanise (Kolyvan selon les sources russes) sur l’actuelle colline de Toompea, au centre de l’ancienne province de Rävala (d’où le nom allemand de Tallinn, Reval).
Henri le Letton décrit dans sa chronique l’arrivée à Lindanise de la flotte danoise emmenée par le roi Valdemar II, au début du XIIIe siècle. Selon la chronique, il y eut une bataille sur place le 15 juin 1219, où les Danois remportèrent une difficile victoire. Comme il a déjà été mentionné, la légende affirme que la fortune sourit aux Danois après qu’un drapeau rouge portant une croix blanche – le Dannebrog – tomba du ciel. C’est aujourd’hui le drapeau national du Danemark. Il est possible de visiter le Jardin du roi de Danemark (Taani kuninga aed), lieu supposé du campement de Valdemar II et lieu de naissance du drapeau national danois.

Après la bataille, les Danois édifièrent une forteresse de pierre sur Toompea, donnant ainsi à la ville son nom estonien, Tallinn, que l’on suppose généralement dérivé de Taani-linn, ou « ville danoise ».

Le 15 mai 1248, la ville alors connue sous le nom de Reval reçut le droit de Lübeck : Tallinn fut alors intégrée à un espace juridique commun avec les filles commerçantes allemandes. Grâce à sa situation stratégique entre la Scandinavie et la Russie, la ville devint un centre majeur pour les échanges, surtout à partir de la fin du XIIIe siècle, quand Tallinn rejoignit la ligue Hanséatique, une puissante union commerciale et défensive de guildes de marchands et de villes d’Europe du Nord-Est et d’Europe centrale.

La conquête danoise de Lindanise fut suivie d’une longue période où alternèrent les dominations danoise, allemande et suédoise, puis russe au XVIIIe siècle. Le 24 février 1918, l’Estonie déclara son indépendance et Tallinn devint le nom officiel de la capitale, prenant la place des variantes allemande et russe Reval et Revel.

En savoir plus sur l’histoire de Tallinn (en anglais). 

Tallinn, Taani-linn – une ville danoise

Comme il a été dit, on suppose généralement que Tallinn tire son nom de Taani-linn, signifiant « ville danoise » en estonien. De nos jours, vous ne trouverez probablement pas un aspect danois à la ville, mais Valdemar II et ses tropes ont tout de même laissé leur empreinte sur la cité et ses habitants.

Après la bataille de Lindanise en 1219, les Danois bâtirent une forteresse de pierre sur Toompea. Depuis, cette forteresse a toujours été le siège du pouvoir dans le pays, et tous les gouvernants – danois, allemands, suédois, russes et finalement estoniens – l’ont modifiée selon leurs besoins et leurs goûts, en faisant une véritable mosaïque de styles architecturaux différents.

La tour de défense de la forteresse, nommée le « Grand Herrmann », est un symbole national respecté : selon la tradition, la nation dont le drapeau flotte au-dessus de la tour gouverne l’Estonie. Aujourd’hui, la forteresse de Toompea abrite le Riigikogu, le parlement estonien, et le drapeau estonien bleu-noir-blanc est hissé au sommet de la tour tous les matins, au lever du soleil, au son de l’hymne national.

C’est aussi sous la domination danoise que l’on commença à édifier l’impressionnant complexe de défense composé des remparts et des tours qui encerclent la ville et constituent aujourd’hui un des aspects les plus emblématiques de notre Vieille Ville. Le chantier des remparts débuta en 1265, mais le tracé actuel date du XIVe siècle. Aujourd’hui, avec 1,9 km de remparts d’origine et 20 tours de défense encore debout, Tallinn s’enorgueillit de posséder les fortifications médiévales les mieux préservées d’Europe.

Pour en savoir plus sur les systèmes de défense de Tallinn et pour goûter une promenade sur les remparts entre deux tours, visitez le Musée des Fortifications Kiek in de Kök. Prenez un verre dans le café situé dans la Tour de la Vierge (Neitsitorn) et admirez la vue splendide sur le Jardin du roi de Danemark, lieu de naissance symbolique du drapeau national danois, le Dannebrog.

Si vous regardez bien, vous trouverez des signes de la croix blanche sur fond rouge du drapeau danois un peu partout dans la ville. Un des symboles de la ville, connu comme le petit blason, représente une croix d’argent sur fond rouge, une référence directe au Dannebrog. Le même symbole se retrouve sur le blason du comté de Harju, dont Tallinn fait partie.

Vous aimerez peut-être aussi